AUTO SOURCE

ORLÉANS OUVRE DES "ADRESSES REFUGE" POUR L'HÉBERGEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES

ORLÉANS OUVRE DES "ADRESSES REFUGE" POUR L'HÉBERGEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES

En France, en 2016, 123 femmes sont décédées des violences de leur conjoint, soit 1 décès tous les 3 jours
Pour aider les victimes de violences conjugales, la Ville d’Orléans a lancé un dispositif d’accompagnement qui vient compléter les actions menées par les différentes structures d’accueil du territoire d’Orléans Métropole. Des adresses refuges sont désormais pro-posées aux femmes, et à leurs enfants, qui ont quitté leur domicile en urgence.
Bien que plusieurs structures existent sur le territoire d'Orléans Métropole pour l'accueil des victimes de violences conjugales, la multitude d'acteurs intervenant dans ce domaine et le nombre de places, consti-tuent un frein à l'accompagnement des victimes.
La Ville d’Orléans vient donc compléter ces actions menées par les partenaires locaux en proposant aux victimes de violence un appui, sous trois formes :
La mise en place, depuis septembre 2018, de plusieurs « adresses refuge » conçues pour accueillir 2 à 3 familles pour 15 jours. Un accompagnement est prévu pendant cette période en lien avec le CCAS. Un lieu d’accueil dédié aux femmes, et à leurs enfants, ayant quitté le do-micile en urgence verra également le jour d’ici 2019.
L’ouverture des droits facilitée grâce à la signature, le 27 novembre 2017, d’une convention tripartite entre le CCAS de la ville d’Orléans, la CAF et la CPAM. Les femmes accueillies par la Ville d’Orléans pourront bénéficier de la domiciliation au CCAS ainsi que de l’ouverture de droits au niveau de la CPAM et de la CAF de manière ac-célérée sous 10 jours et si possible sous 48h. Le CCAS de la Ville d’Orléans, la CPAM et la CAF coordonneront les aides individuelles qu’elles pourraient apportées aux femmes victimes de violences conjugales.
 Le recensement actualisé des différents interlocuteurs pouvant venir en aide aux victimes de violences à travers notamment l'affiche " Femmes victimes de violences" qui liste les interlocuteurs qui peuvent apporter leur aide.
Deux signatures de conventions viendront rendre l'action vers les victimes toujours plus efficace :
Avec le Conseil Départemental de l’Accès aux Droits du Loiret (CDAD) pour un accueil privilégié dans les permanences juridiques.
Avec la Mutuelle de France Unie pour la fourniture de kits d’accueil pour les enfants (jeux).
Au total, le CCAS d’Orléans consacre 100 000 euros de son budget à la mise en place de ce dispositif.
Un travail partenarial, dès 2016, pour la mise en place de ce dispositif.
En avril 2016, Olivier CARRÉ, Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole, a missionné Dominique TRIPET, Conseillère municipale d’opposition, aux côtés d’Alexandrine LECLERC, Adjointe à la Famille et aux solidarités et Vice-Présidente du CCAS, pour effectuer un travail d’état des lieux et de propositions concernant les personnes victimes de violences conjugales. De nombreux entretiens ont été réalisés avec les différents acteurs intervenant dans le champ des violences conjugales pour, re-censer les dispositifs existants, mesurer les écarts entre les services proposés et les besoins des femmes et des enfants et proposer un plan d’amélioration.

 

 

Paul Davy

Commentaires

le LUN. 17 Septembre

Orléans

CERCONSTRU_car0618.gif
Orléans
OrléansFR,

Les Actualités locales
près de Orléans